5. L’orthographe des mots trompeurs

Il y a différentes façons d’apprendre les mots trompeurs :
1) Regardez, Cachez, Ecrivez et Vérifiez. Il faut regarder le mot pour trouver la partie qui trompe, la partie qui ne se prononce pas comme elle s’écrit. Demandez à l’enfant d’écrire en l’air tout en disant les lettres. Cachez le mot. L’enfant doit écrire le mot et vérifier lui-même en comparant avec le mot caché.
2) Prononcez le mot comme il s’écrit, en prononçant bien chaque son. Par exemple le mot was se prononcerait wass en anglais. Le mot Monday, est prononcé M-on-day.
3) Mnémotechnique : par exemple, pour le mot laugh, l’expression peut être Laugh At Ugly Goat’s Hair. où la lettre initiale de chaque mot dans l’expression permet de reconstituer l’orthographe du mot laugh.
4) Faire écrire en cursif ce qui améliore l’orthographe.

Livres décodables et histoires
Un enfant bénéficiera grandement du plaisir de la lecture en écoutant des histoires qui lui sont lues ou en lisant par lui-même. Lorsqu’un enfant reconnaîtra les sons, il sera capable de les repérer dans des mots. Il pourra ensuite lire des mots entiers grâce à l’association des sons. C’est plus facile de commencer avec des livres décodables qui ne contiennent que des mots simples et faciles à déchiffrer phonétiquement. Les livres de lecture Jolly Phonics ou Jolly Readers* et livres à lire et vérifier l’image ou Read & See* offrent cette possibilité de progression par leur choix du vocabulaire.

Lorsque la lecture sera devenue fluide, la compétence la plus importante sera la compréhension d’un nombre croissant de mots. La compréhension pourra être vérifiée en posant des questions à l’enfant sur le texte qu’il vient de lire.